Traite des personnes

La traite des personnes

 Le commerce d’êtres humains est l’esclavage d’aujourd’hui

Le commerce d’êtres humains se définit comme étant le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement et/ou la réception de personnes par la coercition, la force, la fraude ou l’abus de pouvoir dans le but d’exploiter. Cette exploitation inclut habituellement l’abus sexuel, le travail et la servitude forcée.  Elle comprend aussi l’esclavage où les personnes craignent pour leur sécurité ou celle de personnes qui leur sont proches si elles refusent d’offrir le service ou de faire le travail. Alors que les victimes sont assujetties à leurs conditions de travail et d’existence, elles subissent en plus de l’abus physique, sexuel et émotionnel, incluant des menaces de violence ou des préjudices réels. On estime qu’il existe plus de 250 000 esclaves en Amérique du Nord et 27 millions à l’échelle planétaire.

Des domaines où l’on retrouve des victimes du commerce d’êtres humains

  • Human TraffickingLe commerce du sexe ou de la prostitution
  • Nounous ou servents
  • Les usines et les ateliers de misère
  • Construction
  • L’agriculture ou l’aménagement paysager
  • Pêches
  • Hôtel ou le tourisme
  • La mendicité
  • Services de conciergerie
  • Restaurants et établissements de cuisine

N’ignorez pas le commerce d’êtres humains

L’expérience nous démontre certainement que ce commerce se produit dans nos centres majeurs urbains au Canada mais n’est toutefois pas exclusif à ces endroits. S’il existe une demande pour les services énumérés ci-dessus dans un autre endroit et ce, même dans votre communauté, il est très probable que des victimes pourraient s’y retrouver.  Nous ne le remarquons pas en raison de notre manque de familiarité avec celui-ci. Il ne faut pas ignorer le commerce d’êtres humains.

Si vous soupçonnez ou êtes au courant qu’il y a du commerce d’êtres humains quelque part, contactez votre bureau de police local.  Toutefois si vous désirez demeurer anonyme, communiquez avec Échec au crime au 1-800-222-TIPS (8477), par messagerie texte ou via notre Système anonyme d’information sur le web.

Ce qui se produit lorsque vous contactez Échec au crime

Premièrement, votre identité n’est jamais révélée car Échec au crime n’est pas abonné à l’afficheur.  En plus les appels, les messages textes et les informations dévoilées sur le web ne sont jamais dépistées. Votre appel demeure complètement anonyme.  L’information que vous fournissez est acheminée à la police à des fins d’enquête.  Si celle-ci s’avère vraie et mène à l’arrestation des criminels et à une condamnation, vous êtes admissible à recevoir une récompense pouvant aller jusqu’à 2 000 $ CAD.

La victime (la personne subissant le commerce d’êtres humains) recevra de l’aide. Si elle est dans un autre pays, elle pourrait obtenir une carte de séjour temporaire et un endroit sécuritaire jusqu’à ce que l’affaire soit conclue.

L’Association canadienne d’échec au crime désire reconnaître la contribution du United Kingdom Human Trafficking Centre qui lui a fourni les graphiques pour le matériel Bandeau bleu et pour nous permettre d’utiliser le concept.

Information pertinante:

 

Print Friendly, PDF & Email
Like us on Facebook Follow us on Twitter Add us to your circle on Google+ Watch us on YouTube Read our Blog View our photos on SmugMug Keep updated with RSS Feeds
Your internet browser is outdated / Votre navigateur doit être mis à jour

This site is best viewed on Internet Explorer 11 or higher, a current version of Mozilla Firefox, Apple Safari, Google Chrome, or equivalent browser software. / Pour mieux visualiser le présent site, il est préférable d utiliser Internet Explorer 11 ou une version plus récente, une version à jour de Mozilla Firefox, Apple Safari, Google Chrome, ou d un logiciel de navigation équivalent. Update Now / Mettre à jour maintenant

×