Que fait Échec au crime pour le Nouveau-Brunswick?how-we-help_people

Depuis sa création en 1985 jusqu’à novembre 2017, Échec au crime N.-B. a aidé…

  • À retrouver plus de 8,5 millions de dollars en biens volés
  • À empêcher que 70,9 millions de dollars en drogues se retrouvent dans les rues de la province
  • Avec de l’information qui a mené à 9,002 arrestations

Les dons aident à la prévention du crime dans les communautés

Depuis 1985, Échec au crime N.-B. a déboursé plus de 938 885 $ en récompenses à des informateurs anonymes.

Les citoyens du Nouveau-Brunswick ont eu un retour de 38,70$ pour chaque dollar qu’ils ont investi dans le programme. Échec au crime est donc un très bon investissement communautaire. Étant à but non lucratif, il dépend entièrement des dons qu’il reçoit des citoyens, organisations et entreprises locales ainsi que des levées de fonds organisées par les membres.  À chaque 14 minutes, il aide à résoudre un crime majeur dans le monde.

Pourquoi Échec au crime?

Lorsqu’un dossier criminel n’est pas résolu dans un délai raisonnable, la preuve est moins évidente et le crime devient de plus en plus difficile à résoudre.  Pour cette raison, plusieurs dossiers policiers demeurent non résolus. Le cas advenant, il est nécessaire d’avoir un moyen pour faire renaître l’intérêt du public et faire appel aux citoyens à fournir des renseignements supplémentaires.

Afin que les agences d’application de la loi soient en mesure d’obtenir ces renseignements primordiaux, il est important que les citoyens prennent conscience de l’importance de l’information qu’ils possèdent.  On doit leur rappeler l’incident et leur expliquer que l’information qu’ils détiennent est nécessaire afin de résoudre le crime.

Trop souvent, les citoyens ne communiquent pas l’information qui pourrait aider à résoudre un crime aux agences d’application de la loi.  Ceci peut être en partie dû à la peur, le citoyen croit qu’en divulguant son identité, il s’expose ou sa famille à des représailles de la part du criminel. Dans la plupart de ces cas, ces citoyens n’avanceront pas ces renseignements.   Afin de partager l’information auprès des agences d’application de la loi, le citoyen doit être assuré d’obtenir un anonymat complet.  Si les agences d’application de la loi ne se conforment pas à cet anonymat, il en résultera la perte d’information primordiale.

Parfois, le citoyen n’avancera pas l’information parce qu’il ne sait pas comment ou qui joindre lorsqu’il communique avec une agence d’application de la loi.  Lorsque le citoyen prend son courage à deux mains et communique auprès d’une agence d’application de la loi, on doit s’assurer qu’à quiconque il s’adresse sera intéressé et répondra à l’information transmise. Autrement, le citoyen téléphonera une première fois avec de l’information mais ne téléphonera  peut être pas une deuxième fois s’il est référé et transféré d’une personne à une autre ou d’un département à l’autre.

Le concept Échec au crime offre un moyen pour surmonter ces limites et impliquer les citoyens à la résolution du crime. Par l’entremise du programme Échec au crime, le citoyen qui a connaissance d’une infraction spécifique est encouragé soit pour des raisons civiles ou monétaires à se présenter auprès des agences de la protection de la loi.  Le programme rappelle au publique ces agences ont besoin de leur aide afin de rendre la collectivité un endroit plus sécuritaire pour y vivre.  Échec au crime permet à tout citoyen de transmettre leur information tout en conversant l’anonymat.  De cette façon, l’identité du citoyen est assurée et protégée et que tout renseignement transmit sera vérifié. Échec au crime doit également recevoir l’appui des médias tel que la télévision, la radio et la presse écrite afin d’intégrer efficacement la connaissance du public.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Like us on Facebook Follow us on Twitter Add us to your circle on Google+ Watch us on YouTube Read our Blog View our photos on SmugMug Keep updated with RSS Feeds
Your internet browser is outdated / Votre navigateur doit être mis à jour

This site is best viewed on Internet Explorer 11 or higher, a current version of Mozilla Firefox, Apple Safari, Google Chrome, or equivalent browser software. / Pour mieux visualiser le présent site, il est préférable d utiliser Internet Explorer 11 ou une version plus récente, une version à jour de Mozilla Firefox, Apple Safari, Google Chrome, ou d un logiciel de navigation équivalent. Update Now / Mettre à jour maintenant

×